Chronique d’un rêve brisé

Avis à tous les rêveurs :

  • On peut, en France, en 2015,
  • Souscrire à un projet immobilier porté par la Communauté Urbaine d’Arras et la Commune de Saint Laurent Blangy,
  • Etre trompé par un Notaire, Officier Ministériel nommé par le Ministre de la Justice, censé informer, protéger et garantir la transaction,
  • Recevoir un prêt de 150 000 à 200 000 euros par des banques,  pourtant si frileuses, sans aucun contrôle de celles ci sur le sérieux du promoteur.

Pour finalement

  • Ne rien recevoir en échange,
  • Ne plus avoir aucun interlocuteur,
  • Devoir rembourser plus de 1000 euros par mois,
  • Devoir payer un avocat,
  • Recevoir des mises en demeure car la construction en déshérence engendre des risques et des troubles,
  • Payer des impôts fonciers,
  • Ne constater aucune réaction de la part des vrais responsables,
  • Voir le notaire liquider un à un tous ses biens et continuer à se pavaner en ville,

Sans que cela n’émeuve personne, même au plus haut niveau de l’Etat, pourtant bien informé du dossier.

Alors, avant de signer, réfléchissez à deux fois, ne faites confiance à personne, parlez en autour de vous, faites des recherches, doutez de tout, posez des questions, vérifiez tout et au moindre doute, fuyez. Après, il est trop tard et votre vie peut basculer.